Notre petite boule de poils va bientôt souffler sa 4e bougie… déjà !!!

Presque 4 ans de câlins, de moments de complicité… mais aussi de petites brouilles qui ne durent jamais longtemps.

Si nous lui avons choisi un nom porteur de sens, surtout après tous les petits soucis de santé qu’il a connu ces derniers temps, Lucky aurait très bien pu mériter d’autres noms tels que « Filou » ou « Bouille à conneries », ou bien encore « Bouille à bisous ». Parce que quoi qu’il arrive, malgré son caractère fort et son petit côté têtu (« Ah non, je suis un petit ange », vous dirait-il), Lucky est un petit rayon de soleil et il nous fait complètement craquer.

Un lapin extra-nain

Nous nous promenions dans une animalerie, à la recherche d’un (éventuel… oui, notre choix sur le type d’animal à adopter n’était pas encore complètement fait) petit compagnon à aimer. Et nous nous sommes arrêtés devant une cage où un petit lapin nain nous a fait son numéro de charme. Et nous avons fondu. Un vrai coup de foudre… comme dans les contes de fées ! 😉

Ni une ni deux, nous avons demandé à le prendre, lui avons choisi une maison, de la nourriture, des jouets et nous sommes repartis avec la boule de poils sous le bras.

Durant les premiers temps (et encore aujourd’hui, d’ailleurs), nous avons fait plein de recherches pour essayer de comprendre ce qu’il voulait nous dire. Nous avons parfois tatonné, parfois fait des erreurs, parfois réussi à le comprendre.

Nous nous sommes tous apprivoisés, même s’il reste parfois un peu un mystère pour nous… et je suis sûre qu’il pense la même chose de nous. Il nous a montré ce qu’il valait, qu’il nous aimait et a fait preuve de beaucoup de patience avec nous. Il nous a fait comprendre quand il souffrait et remercié aussi quand il était soulagé de ses maux. Un vrai amour.

Notre vétérinaire nous a également beaucoup aidé à comprendre notre petit compagnon. Il nous a, entre autres, expliqué qu’un lapin nain est très mignon, très attachant, mais surtout très fragile. Sa clinique accueille d’ailleurs régulièrement notre Lucky pour le soigner.

Un lapin nain de couleur

Notre petit compagnon est un lapin nain de couleur. Une fourrure noire sur la tête, le dessus des pattes et le dessus du corps, des oreilles noires à l’extérieur et blanches à l’intérieur, une petite mèche couleur sable juste derrière les oreilles et une fourrure blanche sous le corps, la tête et les pattes. Sans oublier un petit trait de « mascara » blanc autour de beaux yeux marron foncé.

Notre petit compagnon partage un compte Instagram avec sa « petite soeur », un cochon d’Inde aux longs poils roux que nous avons, bien évidemment, appelée Cannelle. Leur compte s’appelle lucky_et_cannelle.

Une « Bouille à conneries »

Très vite, il a « trouvé le chemin de ses barreaux » comme dit mon Chéri. C’est-à-dire qu’il adorait mordiller ses barreaux, de jour comme de nuit. Si le jour, ça ne nous dérangeait pas, la nuit, c’est une autre histoire !

Je dis « adorais » parce que depuis sa récente opération, il ne semble plus vraiment intéressé par ses barreaux. Il faut dire qu’il a subi une « lourde » opération pour un petit gars comme lui. Il est resté un mois entier loin de nous, à subir un scanner, des soins post-opératoires compliqués et à reprendre doucement des forces. Mais il a enduré ça avec beaucoup de courage.

Les médicaments, dont il a régulièrement droit, n’étaient pas vraiment sa tasse de thé. Nous nous sommes souvent bagarrés pour qu’il accepte de prendre le contenu des seringues. Nous ne comptons même plus les courses poursuites pour réussir à le prendre et le soigner, ni les acrobaties qu’il a fait parce qu’il ne voulait pas rester dans nos bras pour les soins.

Pourtant, aujourd’hui, nous sommes fiers de voir qu’il vient lui-même chercher la seringue de ses médicaments… une fois qu’il sait ce qu’il y a dedans et que c’est à son goût. 😉

Il adore aussi explorer de fond en comble son territoire… quitte à se prendre pour un DVD sur notre bibliothèque média ou à escalader quelques étagères d’un meuble de rangement.

Parmi ses jeux favoris, il y a également le grattage. Il adore gratter le sol, son tapis ou nos vêtements lorsqu’il est à côté de nous, ou bien encore son foin dans son râtelier. Après tout, il mérite ce qu’il y a de mieux, alors il choisit lui-même soigneusement les morceaux de foin qu’il voudra manger… ou pas ! 😉

Et puis, n’oublions pas non plus les heures qu’il passe à courir dans son tunnel de jeu, un tunnel Ikea pour les enfants, ou à grimper sur son arbre (à chat… ou à lapin, dans notre cas). Un vrai petit cascadeur !

Quelques photos de notre « Filou »

Comme tous « parents » qui se respectent, les photos de notre lapin ne manquent pas et c’est difficile de choisir celles que nous voulons partager.

En voici une petite sélection qui le montrent sous son meilleur jour… ou son plus coquin 😀

Petite pause gourmande
Attention, je t’ai à l’oeil…
Je boude…
Autant se servir directement à la source…
Dis, dis, dis… y’a quoi là-dedans ?!
Oups, pris en flagrant délit…
Regardez mon petit bidou…
Profession : mannequin ! 😀

Ses besoins

Voici ce que nous utilisons pour Lucky et recommandé par son vétérinaire :

  • Litière chambiose nature de 100L, vendue sur Amazon
  • Foin aux pissenlits, vendu sur Amazon
  • Foin de Crau, vendu sur Amazon
  • Eau Mont Roucous, vendue en grande surface
  • Et (pour nous…) le livre « Pas si bêtes : Mon lapin nain », écrit par son vétérinaire et vendu sur Amazon

Sans oublier…

Avant de nous quitter, n’oubliez pas d’aller regarder une courte vidéo de notre petit compagnon… par ici

Et à bientôt !